D COMME DEMOISELLES (de Rochefort)

Une commémoration, une cérémonie organisée par la ville de Rochefort pour les 25 ans du tournage du film de Jacques Demy, Les Demoiselles de Rochefort, une grande fête réunissant le plus possible de ceux qui ont participé à ce tournage, des vedettes (Catherine Deneuve, Michel Legrand) aux techniciens et aux figurants, une occasion idéale pour Agnès Varda de réaliser un film sur un film, ces Demoiselles qui de l’avis de bien de Rochefortais ont marqué le début d’une nouvelle vie, pour la ville et ses habitants, et qui symbolise pour les cinéphiles depuis 1966 la comédie musicale française à l’américaine.

Le film que réalise Agnès Varda est bien plus qu’un film sur un film, c’est surtout un film sur le cinéma, sur l’amour du cinéma, de ceux qui le font, mais aussi des spectateurs, sans qui faire des films n’aurait aucun sens. La célébration d’un art auquel Agnès a consacré la plus grande partie de sa vie

Le film dans le film, c’est d’abord la mise en confrontation de deux dates, 1966 la tournage des Demoiselles par Jacques Demy, et 1992 le tournage Des Demoiselles ont 25 ans par Agnès Varda, confrontation opérée sur un seul et même lieu, la ville de Rochefort, et plus particulièrement cette place Colbert, son centre vital, devenu centre cinématographique.

Le film sur le cinéma, c’est la volonté de la réalisatrice de montrer, dans une logique qui lui est propre, toutes les images évoquant ou renvoyant d’une façon ou d’une autre au film de Demy et ainsi de le donner à aimer et à penser.

Il y a dans le film de Varda au moins cinq types d’images différents, c’est-à-dire d’origines différentes :

1 Les images du film de Jacques Demy, présentées sous formes d’extraits choisis et toujours encadrées par deux cartons annonçant le début et la fin de l’extrait. Pas question que ces citations ne soient pas comprises comme des citations !

2 Des images de la commémoration officielle, depuis l’arrivée des invités et leur accueil par le maire de la ville, jusqu’aux festivités dans cette ambiance de kermesse qui n’est pas sans rappeler le film de Demy.

3 Les images du film qu’Agnès Varda a réalisé « n 1966 lors du tournage des Demoiselles, une sorte de making off avant la lettre, montrant le travail de tous, des comédiennes en répétition aux réglages techniques, en insistant bien sûr sur celui de Jacques Demy.

4 Des images d’archives réalisées à l’occasion du tournage ou après la sortie des Demoiselles, des images de reportage télévisé, en noir et blanc, comme cet entretien en tête à tête de Demy et Michel Legrand ou la rencontre avec la productrice di film, Mag Bodard, à qui d’ailleurs Varda dédie son film.

5 Des images d’entretien ou d’interview réalisées pour certaines à Rochefort à l’occasion de la commémoration mais pour d’autres dans des lieux indéterminés, rencontres avec les protagonistes du film, Catherine Deneuve et Michel Legrand en tout premier lieu, mais aussi les techniciens et les figurants, comme ces élèves de l’école costumés en marins et qui, devenus grands (25 ans après) évoquent ce qui a été pour eux une grande aventure.

La dimension de mise en abime du film est renforcé par les commentaires que Varda ajoute, non pas aux images de Demy, mais à celles qu’elle a réalisées, en particulier lors du tournage des Demoiselles. Elle ajoute ainsi sa touche personnelle, au ton si particulier. Les Demoiselles ont eu 25 ans est donc un film presque autobiographique, en tout cas un film écrit à la première personne, où la réalisatrice fait état , même si c’est toujours avec une grande pudeur, d’éléments de sa propre vie, sa relation avec Jacques Demy – sa position de « favorite » lui permettant dit-elle d’aller partout sur le tournage. Et elle en a bien profité !

Ce film si personnel de Varda, c’est donc un film que seule Agnès pouvait faire, un film sur le cinéma, réalisé non par une historienne ou une critique, mais par une réalisatrice assumant pleinement la « maternité » de son film.

Les Demoiselles ont eu 25 ans, un film d’Agnès Varda, 1993

 

Publicités

Auteur : jean pierre Carrier

Auteur du DICTIONNAIRE DU CINEMA DOCUMENTAIRE éditions Vendémiaire mars 2016

1 réflexion sur « D COMME DEMOISELLES (de Rochefort) »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s